Aller au contenu

Correcteur orthographique

Les raisons qui pourraient vous amener à proposer un correcteur orthographique sont nombreuses, ci-dessous celles que nous propose "Les aides technologiques à la CSA" (commission scolaire des Affluents, Canada).

Un correcteur et réviseur permet à l’élève de:

  • réduire les erreurs orthographiques
  • avoir accès rapidement à des suggestions de correction, de synonymes ou à des définitions
  • mettre en correspondance des idées et des concepts
  • améliorer sa motivation face à la tâche d’écriture et favoriser sa volonté de faire des essais
  • développer son autonomie
  • s’autoréguler et mobiliser ses stratégies métacognitives
  • favoriser le processus de révision en permettant de réduire le nombre d’erreurs orthographiques pendant l’écriture
  • s’exposer à la bonne orthographe des mots afin de faciliter la mémorisation
  • enrichir et allonger ses textes
  • s’assurer de la cohérence du texte
  • respecter la ponctuation
  • diminuer l’anxiété reliée à l’écriture et à la correction tout en augmentant la motivation
  • choisir les mots adéquats afin de respecter le sens et le contexte

http://blogues.csaffluents.qc.ca/aidestechnos/categorie/fonctions-daide/correcteur-et-reviseur/

 

Cadre  à préciser

Si la gestion de l'orthographe peut notoirement être facilitée avec ces outils, il s'agit également de vérifier le cadre donné: veut-on permettre à l'élève de s'améliorer ? veut-on qu'il accès à des règles lui permettant d'acquérir des réflexes ? S'agit-il de privilégier la mise en évidence des fautes de syntaxe ? de sens ? Vous avez tous en tête ces exemples de mots soulignés alors qu'ils sont bel et bien corrects. N'y a-t-il pas risque d'apporter, parfois, de la confusion ?

Il faut également évoquer quelques apps permettant de réviser activement l'orthographe, la grammaire ou la conjugaison.

En ligne  
  • Reverso.net est un site ou une app (gratuite avec des achats intégrés) est un outil relativement simple d'accès et efficace.

  • Mais tout n'est pas parfait (loin sans faux) :

Reverso

  • Google peut évidemment être également une très bonne solution à appliquer pour de courtes phrases. Mais là encore, apprenez à vos élèves à être vigilants!

 

Pages, LibreOffice ou Word ? 
  • Les fonctionnalités intégrées de nos outils "traitement de texte" méritent une attention puisqu'elle sera, souvent, la première interface de correction que l'élève rencontrera (s'ajoutent la prédiction ou auto-complétion, la correction automatiques des inversions de lettres également).
  • Grammalecte (https://www.dicollecte.org/grammalecte/), une extension proposée pour LibreOffice, est le seul outil qui, véritablement, propose des corrections valables (à ce que nous avons pu tester). Pour Pages et Word, sur l'exemple "Les pomme que j'ai manger. Mais tout n'est pas parfait (loin sans faux).", ils ne proposent… rien !

LibreOffice

LibreOffice

LibreOffice

 

En mode professionnel et performant : Antidote 
  • Antidote (prix école négocié env. 75.-CHF) a déjà été cité dans notre série, par rapport au dictionnaire visuel notamment. C'est effectivement, à nos yeux, un excellent outil pour proposer des corrections. Nous n'avons pas testé son équivalent (Cordial 20 PRO à 99€).

Antidote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*